04 avril 2006

Filmothèque

On profite de cette période de calme et d'intersaison pour vous parler de trois films québécois récents qui nous ont beaucoup plus.
Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à louer "L'horloge Biologique", un film de Ricardo Trogi sur trois trentenaires en plein doute face à l'engagement familial (mariage et enfants).  Vous y trouverez bien sûr l'accent québécois en suivant les péripéties de cette triplette assez comiques.  Bien entendu, leur remise en question pourrait tout aussi bien s'appliquer aux européens.

l_horloge_biologique1

Dans un tout autre registre, on voulait vous proposer d'"écouter" (parce qu'au Québec on ne regarde pas un film, on l'écoute) "Maurice Richard" de Charles Binamé.  Comme son nom l'indique, ce film est une biographie de Maurice Richard dit "the rocket".  Son nom ne vous dit peut-être rien mais c'est une légende au Québec.  Et pour être une légende au Québec, il faut bien sûr être un joueur de hockey.  Il a signé son premier contrat en 1942 avec le Canadien de Montréal et s'est retiré en 1960.  Durant sa carrière, il a remporté 8 coupes Stanley et a marqué plus de 600 buts. 
Mais plus qu'un simple joueur de hockey, Maurice Richard était un symbole pour tous les québécois français.  En effet, il y avait à l'époque une vraie ségrégation entre les anglais chefs d'entreprises et les français simples ouvriers.  Par exemple, une partie grillagée du stade de Montréal était réservée aux français québécois qui n'avaient pas le droit de se mélanger avec les anglais.  Le Rocket a réussi à redonner espoir aux québécois français qui n'ont pas hésité à se révolter contre de nombreuses décisions malhonnêtes des responsables de la Ligue Nationale de Hockey en défaveur du joueur québécois.
Plus qu'un simple film sur un joueur de hockey, Maurice Richard est également un document historique sur la vie des québécois français dans l'entre deux guerres.

maurice_ricard1

Enfin le dernier film québécois à vous présenter est certainement le plus connu en Europe puisqu'il a reçu des récompenses à Berlin, Venise et en France en tant que meilleur film étranger.  Il s'agit de "C.R.A.Z.Y" de Jean-Marc Vallée.  Ce film raconte la vie d'une famille catholique québécoise dans les années 1960 et 1970.  Le personnage principal est le fils cadet qui lutte contre son homosexualité pour se faire accepter par son père.

crazy

Voilà pour cette petit page culture québécoise.  On attend vos retours sur ces différents films en espérant que vous aurez l'occasion de les visionner.

A bientôt

Julie et Yoann

Posté par Julie et Yo à 18:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Filmothèque

    Mieux vaut trad que jamais!

    Salut à vous deux,

    C'est vraiment génial votre "blog", vous allez contribuer largement au tourisme québécois avec tous ces commentaires posistifs!

    Une chose au sujet de Maurice Richard. Il a compté 600 buts à une époque où il n'y avait que 6 équipes dans la LNH. Voilà le génie du personnage. Maintenant avec les 32 équipes des millionaires se "pognent le beigne" ha!ha!

    Posté par Lucie, 12 avril 2006 à 08:58 | | Répondre
Nouveau commentaire