17 mars 2006

Le Baluchon

Salut tout le monde,

Toujours dans la rubrique "Les petits plaisirs d'hiver", nous voulions vous parler de notre week-end au Baluchon.  Le Baluchon est un complexe regroupant 4 auberges et un énorme domaine boisé et valloné où l'on peut pratiquer divers activités: raquettes, ski de fond, glissades, traîneau à chiens, patins sur rivière, équitation... (je sais, je me répète dans les activités par rapport à Tremblant, mais là vous verrez sur les photos qu'on a eu la chance de tout tester).

Cet ensemble d'auberges se situe en plein coeur de la Mauricie, région du Québec que je vous laisse le soin de localiser sur cette carte de la Belle Province.

carte_du_quebec3

Nous avons pu profiter de ce très beau coin du Canada avec des visiteurs:  les parents de Julie nous y ont accompagné puisqu'ils sont venus pour la deuxième fois passer un peu de temps avec nous au Québec.  Après avoir beaucoup apprécié leur séjour estival, ils avaient décidé de venir voir le Québec en plein hiver.  Et puis petite surprise, ils sont arrivés avec dans leur bagage Elsa,dsc030411 la soeur de Julie qu'ils ont dû récupérer durant leur transit à Casablanca.  Et oui, ça paraît étrange, mais il existe un Toulouse-Montréal via Casablanca sur Royal Air Maroc.

En tout cas, on peut dire qu'ils ont été "chanceux" puisqu'après avoir visité le Québec à +30°c, ils ont pu goûter aux joies du Québec à -30°c.

Comme on le voit sur les photos, Elsa a réussi à vaincre sa crainte du patins à glace, non sans l'aide de sa soeur, et leurs parents nous ont plutôt épatés par leur agilité sur la glace (Les Pyrénéens: no comment).

dsc030421

Après le patin, nous sommes partis en traîneau à chiens (l'expression québécoise paraît plus logique que chiens de traîneau, non?).  Imaginez arriver un matin d'hiver relativement froid et entendre des cris de loups au loin.  Et puis en vous rapprochant vous vous rendez compte que ces soit disant loups sont des chiens tous attachés par 50cm de laisse, elle même reliée à un câble.  Vous les trouvez tellement énérvés que vous avez l'impression qu'il vont tout arracher.  A voir avec quelle difficulté les guides  les accrochent au traîneau, on comprend vite que notre "moteur" sera puissant.  Après quelques leçons sur "comment ne pas se retourner au premier virage à cause de la vitesse du traîneau", nous voilà sur le départ. Chaque traîneau était composé de deux personnes: Julie et moi étions encerclés dsc030381par ses parents derrière et Elsa et le guide devant.  D'ailleurs, la cohésion de l'équipe d'Elsa fût telle qu'on pensait qu'elle ne rentrerait pas seule en France.

Notre troisième activité fût la raquette.  Alors que ce sport peut paraître "plate" comme on dit ici, c'est peut-être finalement ce qui a eu le plus de succès parmi nous.  En effet, ce moyen de déplacement très utile dans le Grand Nord vous permet de faire des randonnées splendides sur la neige et vous donne une sensation de liberté totale.  Et puis rien de tel que de courir comme un débile avec Elsa pour faire des batailles de boules de neige.dsc03016

Avant-dernière activité, les glissades.  Pas la peine de s'attarder trop longtemps dessus: le principe est simple, vous dévalez des pentes toutes tracées sur de grosses chambres à air.  C'est plutôt marrant les premières fois.

Et pour terminer, l'activité préférée d'Elsa, le ski de fond.  En dépit de ses piètres performances à Turin, je pense que Raphaël Poirée n'a pas trop de souci à se faire.  Difficile de trouver le bon mouvement pour avoir la sensation de glisse et les descentes sont parfois difficiles à contrôler.  Tout cela a conduit Elsa à la chute dès la première descente (i.e. 100m après le départ).  Fin de sa belle épopée en ski de fond. Malheureusement elle s'est fait mal à la cheville et s'est retrouvée "pogner" (nouvelle expression québécoise) jusqu'à la fin de son séjour.dsc03051

En tout cas, notre fin de semaine au Baluchon montre bien que l'hiver au Québec, aussi rude soit-il, est vraiment supportable, voire même agréable quand on décide de faire de nombreuses activités extérieures.

Voilà c'est terminé pour aujourd'hui et bien sûr pour ceux qui veulent toujours plus de photos et qui se demandent à quoi ressemble la pratique de la glissade, cliquez sur l'album photo Le Baluchon.

A bientôt pour d'autres aventures.

Julie et Yoann

Posté par Julie et Yo à 16:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Baluchon

    bonne tête !

    ouah ! Trop bonne la tête d'Elsa ! On dirait qu'elle a attrapé le Chikungunia ! C'est possible au Canada ? Je croyais qu'ils s'étaient spécialisés dans la pneumopathie atypique...

    Posté par les Pyrénéens, 21 mars 2006 à 11:30 | | Répondre
  • ah, le charme des nordiques...

    Toutes nos excuses pour avoir prétendu qu'Elsa avait le chikungunia. Maintenant que nous avons compris qu'elle était tombée sous le charme du rude homme du nord qui drivait la meute, nous nous expliquons beaucoup mieux son expression sur la photo : c'est de la fascination mâtinée d'une certaine stupeur.
    Ceci explique aussi trés certainement son accident de ski : n'espérait-elle pas simplement être hospitalisée pour pouvoir rester plus longtemps en ces contrées riches de rencontres inattendues (bien que parlant trés mal le français, et avec un accent déplorable, au demeurant...) ?

    Posté par les Pyrénéens, 22 mars 2006 à 04:00 | | Répondre
Nouveau commentaire